wondergirlsfrance.fr / Spread the wonder

11lh7dh

Les Wonder Girls « furent » à l’époque le girlgroup national dans l’industrie de la musique coréenne avec « Nobody » et « Tell Me ». Sohee est partie et Sunye s’est mariée alors elle sont actuellement en pause. Yeeun qui en est à sa 7e année depuis ses débuts et a connu toutes sortes de hauts et de bas a publié un album solo sous son nom de scène « HA: TFELT ». Mais l’album est un problème. Elle aurait pu être avide d’être n°1 et publiée de la musique idole facile, mais sa musique et ses performances sont expérimentales dans la mesure où elles donnent une nouvelle secousse. La chanson-titre « Ain’t Nobody » a une base électronique et la sensation d’une ballade rock. Comme elle le dit «Il y a beaucoup de jolies femmes dans le monde, mais il n’y a personne qui t’aime comme je le fais», la Yeeun de l’ère de « Nobody » est inexistante et elle a aussi déclarée qu’elle était en conflit avec sa compagnie JYP Entertainment et son producteur Park Jin Young. « Park PD-nim juste complètement abandonné à la fin. Il semblait comme « Essaye de le faire si c’est ce que tu veux ». Je ne sais que ce n’est pas attirant pour le public, mais c’est moi. Je ne peux pas le changer. Je suis encore jeune, donc je dois me lancer. »

Chez JYP, le surnom de Yeeun est « la Park Jin Young féminine ». Elle est une auteur-compositrice-interprète, ce qui est rare dans ce pays, mais elle a également combattu beaucoup avec l’entreprise en tant que représentante de ses membres depuis le 1er jour des Wonder Girls. La Yeeun que nous avons rencontré en buvant a une quantité excessive de rire, de larmes et de pensées. Cette femme qui a même d’énormes capacités de consommation d’alcool commence avec « Ah, je ne devrais pas dire tout cela … » mais dit tout ce qu’elle veut avec clarté.

Yeeun AVEC Sunmi
-Tout d’abord nous allons vérifier vos limites de consommation
Yeeun : «Je bois environ une bouteille et demi à deux bouteilles de soju. Cela peut paraître difficile à croire, mais dans notre société, Suzy est la meilleure à boire « .
Sunmi : « Je bois environ une bouteille de soju. Je ne pense pas que j’ai jamais fait des erreurs tout en étant ivre « .

– Vous avez des habitudes particulières lorsque vous buvez ?
Yeeun : « Quand je suis devenu étudiante, nous avons eu une réunion de lycée et mes amis m’ont fait boire beaucoup ce jour-là. Je ne voulais pas me montrer prude, alors j’ai essayé de le supporter, mais quand je me suis levée pour rentrer à la maison après, ma tête a commencé à tourner. Mes amis étaient gênés et se sont enfuis car je titubais et criait dans la rue. On reparle encore de cette histoire avec mes amis quand nous rencontrons ».

– Quelles furent vos premières impressions de l’autre ? Vous souvenez-vous ?
Sunmi : «Je ne sais pas si unnie se souviendra. Je l’ai vue au 4ème étage de l’immeuble JYP et elle avait l’air vraiment douce. La façon dont elle sourit avec le regard doux dans ses yeux, elle avait l’air gentille. Mais depuis lors, nous l’avons beaucoup troublée … alors unnie a eu quelques moments difficiles ».
Yeeun : « Sunmi était vraiment jolie. Elle était comme une poupée. Ce qui était étrange, c’est qu’elle m’a donné de l’eau de miel quand nous nous sommes rencontrés. Je ne sais toujours pas pourquoi elle me l’a donné. »

-Vous vous connaissez depuis 10 ans. Que pensez-vous en voyant l’autre ?
Yeeun : « Quand je vois Sunmi, je me sens anxieuse comme elle est la maknae et laissée seule. Elle est une dongsaeng et je sens que je doit toujours la protéger et prendre soin d’elle ».
Sunmi : « Unnie le sait probablement aussi. Dans les Wonder Girls, nous deux avons beaucoup de similitudes. Nous n’avons pas eu de querelles, mais ça été le cas, nous nous sommes battues comme des sœurs. Unnie a un très fort sentiment de responsabilité. Elle n’était pas différente d’une leader pour notre équipe et nous conduira toujours. Si nous avons des complaintes, elle a toujours été le première à le dire à Park Jin Young PD-nim. (Rires)

 

2wod94h

– Ce sens de la responsabilité a dû rendre les choses difficiles.
Yeeun : Le personnel de l’entreprise dont je suis proche me demande pourquoi j’interviens comme ça. Ils me disent de ne pas essayer me faire virer mais essayer de résoudre les problèmes à travers les autres, mais c’est ma façon d’être. Je ne peux pas résister. Je suis du type à dire ce que je veux. »

– La popularité des Wonder Girls était vraiment incroyable.
« J’ai débuté quand j’avais 18 ans et j’ai reçu cette énorme popularité. Je ne pense pas que j’avais une idée de ce que la popularité était. Je l’ai aimé, mais c’était difficile. Nous vivions piégés par notre emploi du temps et c’était au point que dormir deux heures par nuit était beaucoup. Plus encore que l’endurance, ma santé mentale a souffert le plus. Au point que je n’ai beaucoup de souvenirs à partir de là. Si j’essaye de me souvenir, je suis sûr qu’il y aura quelque chose, mais c’était un moment vraiment fou et difficile. »

-Vous avez dû avoir un peu la grosse tête à un moment.
« Peut-être pas à l’étendue de la maladie de la célébrité, mais j’ai montré une irritation pour les gens autour de moi. Je suis le type qui ne peut pas faire quelque chose si je ne dors pas. Si quelqu’un m’a réveillé le matin, je vais être extrêmement sensible et me mettre en colère facilement. C’est difficile de se faire maquiller quand j’étais à moitié endormi. Plus tard, je ne répondait même plus à mes appels téléphoniques pour me réveiller. Mais je n’aimais pas entrer dans la clandestinité ou quoi que ce soit. (Rires) »

2a5aiig

– Vous êtes soudainement parties aux États-Unis lorsque vous étiez au top en Corée. Vous avez recommencé tout en bas comme des nouveaux artistes.
« Ils (les américains) traitent bien les artistes. Mais l’écart entre les artistes est si grand. Nous avons fait la première partie de la tournée des Jonas Brothers et une fois nous avons joué dans un stade de football. La longueur du stade était tellement énorme à traverser, que le groupe Jonas a fait le tour dans une voiture mais nous avons dû marcher tout le long. C’était une nouvelle expérience dont nous pourrions pas faire l’expérience en Corée. En fait, car il nous a fallu tant de temps pour traverser, le public nous a applaudit tout le temps que nous sommes entrés « .

– Qu’est-ce que vous ressentez à l’égard JYP pour vos activités aux États-Unis ?
« J’ai mûri musicalement à travers les expériences. Et je ne suis pas sûr pour les autres membres, mais je veux entrer sur le marché aux États-Unis. En outre, nos membres sont devenus beaucoup plus proches. Nous étions seules, nous pouvions compter les unes sur les autres. Nous avions l’habitude de juste manger des algues séchées et des aliments en conserve. Au moins, notre lien est devenu très serré. »

– Après ce départ aux États-Unis, Sunmi a quitté le groupe.
« Nous avons énormément pleurer. Mais nous avions confiance en nous donc nous étions sûrs que nous serions réunis un jour. Au lieu de la faire partir du groupe, nous avons dit qu’elle mettait fin des activités temporairement. Sunmi est tendre, elle avait le mal du pays et c’était un moment très difficile émotionnellement. Nous étions désolés de ne pas l’avoir remarqué plus tôt. »

– Sunye s’est mariée et a déménagé, et Sohee a changé d’agence. Que ressentez vous à leur égard ?
« Sunye a traversé beaucoup de moments difficiles depuis qu’elle était jeune. Sunye a perdu son père tôt, donc je me suis senti soulagée car elle a quelqu’un qui va être à côté d’elle pour toujours. En tant qu’amie, ce que je peux faire pour elle est limitée, mais c’est différent avec un mari. Je l’ai vraiment félicité quand elle a dit qu’elle allait se marier. Je pense que mon état d’esprit a changé après notre retour des États-Unis. Je n’étais pas comme ça avant, mais maintenant je peux respecter les décisions personnelles des gens. J’ai compris Sohee de la même façon. Sohee avait le désir d’être une actrice depuis un très long moment. Il fut un temps où l’équipe était instable, mais il est juste que Sohee fasse ce qu’elle veut. Et elle a quitté l’agence, mais nous savons que nous nous réunirons à nouveau un jour. »

– Comme les membres ont souvent changé, il y avait beaucoup de rumeurs de discorde au sein du groupe.
« Les rumeurs de discorde sont pas nécessairement mauvaises. Je pense qu’elles nous ont effectivement aidés. Nous avons travaillé encore plus dur et aux Etats-Unis où nous n’avons pas de famille ou d’amis, nous pouvions nous faire confiance les unes les autres. »

34g5xfp

– Pendant cette période, de nombreux groupes de filles sont arrivés en Corée. C’était comme si les Wonder Girls étaient oubliés.
« Si nous n’étions pas aller aux États-Unis et que nous étions resté en Corée, nous aurions probablement maintenu notre popularité. Mais je ne pense pas que nos membres auraient pas pu créer cette union. Si vous gagnez quelque chose, vous perdez quelque chose. Et nous avons aussi senti l’amour de nos fans encore plus fortement et notre gratitude c’est décuplée grâce à cela. Si nous avions juste reçu de l’amour en Corée, je ne pense pas que nous aurions réalisé cette gratitude. »

– Vous êtes vous déjà plainte au sujet de la musique des Wonder Girls ?
« Mon goût de la musique est mixte. Celle des Wonder Girls est destinée au public large mais elle était unique et amusante. Ce n’était pas évident. J’aime aussi la musique qui est difficile pour le public comme mes compositions dans cet album. »

10zcn49

– Vous vous êtes beaucoup battu avec Park Jin Young.
« Dans l’agence, on m’appellent la Park Jin Young féminine. Park PD-nim sait aussi que je suis très proche de lui. Nous sommes à 70% semblable, mais l’autre 30% est différent, c’est là où il y avait conflit. Lors de la préparation de l’album, j’ai écrit une lettre de 11 pages à Park PD-nim. Je l’ai rempli avec mes sentiments sur les chansons de mon album. »

– Que lui avez-vous dit ?
« J’ai dit à Park PD-nim que je voulais faire de la bonne musique mais il était inquiet parce que n’est pas un genre destiné au grand public. Park PD-nim est jeune donc je pense qu’il ne voulait pas que je ressente les mêmes échecs qu’il a fait. J’étais têtu et dit: «C’est ma vie, donc je veux faire l’expérience une fois. Je suis encore trop jeune pour aller seule sur un chemin sûr sans échec. »

– Prenez vous des conseils de Park Jin Young-ssi quand il s’agit de la musique ?
« Ce fut le cas aussi bien avant, mais tout en préparant cet album seule, j’ai de nouveau senti qu’il est vraiment une personne incroyable. Il est écrasant, même juste pour être un chanteur, mais étant un producteur est au-delà. J’étais en charge de tout, de la scénographie de l’exposition à la chorégraphie. Je recevais des appels téléphoniques à partir de toutes les parties et à un moment donné, je voulais m’enfuir. J’ai pensé à la façon dont Park PD-nim a fait cela tout seul. Et c’est incroyable qu’il s’occupe aussi de ce que de nombreux artistes. Dans le passé, j’ai mal compris la pensée qu’il juge sans beaucoup de soins, mais à ce point, il est prioritaire de prendre une décision claire. »

– Votre musique est très difficile.
«Je ne pense pas pas que je devais le faire pour l’intérêt du public. Mais juste parce que je crée une ligne mélodique ne veut pas dire qu’elle recevra l’amour du public. C’est parce que je n’ai pas encore acquis une expérience commerciale. Au lieu de publier quelque chose d’ambigu, je voulais faire ma musique. »

– Pourquoi avoir choisi le chemin difficile ?
« Juste par ma nature. J’aime les choses difficiles. Je voulais un album qui a été tout parfaitement mis au point que j’ai fait cinq versions du refrain pour une chanson. Je ne voulais pas rendre les gens confus et plus encore je ne voulais pas qu’ils entendent que je suis mauvaise à cela. »

2nh2lc3

– Comment vous sentez vous debout sur ​​scène seule ?
«C’est amusant de suivre mes performances par la suite. Il y a des réactions comme «C’est une Wonder Girls mais pourquoi fait-elle ça,» ou «Elle peut même faire de la musique comme ça ? », Et il y a une distinction claire au-delà si l’album est un succès ou non. »

– N’est-ce pas une façon indirecte de dire que vous allez cesser d’être une idole ?
« Bien sûr HA:TFELT n’est pas une idole de la musique. Depuis le début de la production de cet album, je ne pense pas comme Wonder Girls. La musique des Wonder Girls même en dehors de la musique idole est unique et amusemente et pas évidente. Elle a ouvert un genre de création. Juste parce que je fais de la musique sous HA:TFELT ne signifie pas que je ne serai pas une idole. C’est très amusant d’aller et venir entre les Wonder Girls et HA:TFELT. »

2cpz3ae

– Comment étiez vous quand vous étiez jeune ?
« J’étais la chef de notre rue. J’ai frappé quelques garçons et mes surnoms étaient Kerrigan · Dieu de la Destruction · Méduse, donc tout est dit. Quand j’avais 13 ans, j’ai teint mes cheveux en rouge pour avoir une look plus fort. Vous savez, ces enfants dans tous les quartiers. Une jeune fille, mais plus forte que les garçons. C’était moi. »

– Et l’école ?
« Il fut un temps d’errance et de confusion. Depuis que j’ai 11 ans, je voulais être chanteuse et je me suis inscrite dans un club de chant et concouru. Jusqu’à la 1ère année de l’école secondaire, je me suis classée 1ère dans notre classe dans les études. Mais ensuite j’ai aimé la danse et rejoint un club de danse. Je n’ai pas arrêté d’étudier et travaillé dur sur mes loisirs à la fois. »

– Vos parents ont accepté ses loisirs ?
« Dans ma 2ème année de l’école secondaire, je me suis classée 2ème dans ma classe, mais ma mère était très inquiète. Elle a dit que ce n’était pas le temps d’être dans un club de danse et m’a dit d’arrêter. Elle a dit que je dois travailler dur et aller au collège et me dit d’apprendre la danse comme un loisir. Mais je trouvais que c’était injuste parce que la personne qui était 1ere dans notre classe était 1ere dans toute l’école (rires). »

– Alors vous avez arrêté la danse ?
«Non Je suis devenu capitaine du club de danse dans ma 2ème année de lycée. Après être devenu capitaine, mon classement a chuté au-dessous de la 20eme place dans notre classe. Ma mère m’a grondé, elle a attrapé les cheveux et dit: «Tu es une enfant égoïste qui ne pense qu’à toi-même ». Nous avons eu toutes sortes de disputes à ce moment-là. Mais je n’ai pas arrêté la danse. J’ai même joué devant le centre commercial de Dongdaemun et je n’ai pas lâché mon rêve. »

29nw0gx

– Vous avez un état d’esprit mûr.
« Si vous dites de façon polie c’est mature, mais mon surnom est Mémère. J’ai beaucoup de pensées dans la mesure où je ne peux pas dormir car je pense trop. Les gens me demandent si je rêve, mais je suis en train de penser. Même quand je regarde la télévision, il y a beaucoup de moments où je ne peux pas entendre du tout parce que je pense. »

– Être une chanteuse c’était votre vocation ?
«C’est drôle parce que je ne pense pas que c’était ma destinée. J’ai fais beaucoup de tests et ils disaient que je devrais être journaliste ou écrivain. (rires) »

– La relation amoureuse où vous avez le plus souffert ?
«Quand j’étais aux États-Unis. Les relations à distance sont problèmatiques. Mon copain m’a dit «Jusqu’à quand vas-tu restée aux États-Unis ? Tu es égoïste ». Puis il a rompu avec moi. Nous avons rompu après je sois retourné en Corée. J’ai dit: «Nous ne pouvons pas nous séparer. Pourquoi devons nous rompre ? Mais c’est de ma faute, je ne pouvais pas le voir souvent. Je devais choisir entre l’amour et le travail et j’ai choisi le travail. »

– Quand était votre dernière relation ?
« Au début de cette année. Ah, ce n’était pas une célébrité. Je n’aime pas sortir avec des personnes travaillant dans le même domaine que moi. Je ne veux pas qu’ils sachent mon travail. »

– Des envies de mariages ?
«Mon rêve d’être une musicienne est beaucoup plus grand que celui du mariage en ce moment. Mais ce n’est pas que je ne vais pas me marier. J’aime les bébés et je veux en avoir au moins 3 lorsque je me marierai. Je les aime dans la mesure où je vais verser des larmes rien qu’à penser à mes futurs enfants. »

– Comment sera Yeeun dans 20 à 30 ans.
»Musicalement ou pas, je veux vivre tout en aidant un grand nombre de personnes. Si je peux faire de la musique pour beaucoup de temps, je tiens à donner beaucoup de joie et de guérison à travers la musique. J’ai eu des sentiments forts au sujet de devoir aider les gens depuis que je suis jeune. Je veux utiliser toutes les méthodes possibles pour aider. »

Crédits : Traduit en anglais par shmesm (fyjypnation.tumblr.com)
Traduction : Marie @ WonderGirlsFrance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *