THE LITTLE MERMAID

Yeeun aime jongler entre l’attente du grand public et sa passion artistique. Il suffit de se relâcher rien qu’un peu et tout disparaîtra dans l’eau. Par conséquent, Yeeun n’est prédisposée à aucune direction car elle nage en solo dans son monde.

« Chaque fois que je vois mes amis sous le feu des projecteurs ces jours-ci, je pense: « Je doute que je puisse survivre à une telle expérience« , et je suis parfois étonné: « Wow, je vivais comme ça. » Je n’ai plus l’endurance et je ne peux pas envisager de me forcer à refaire ça… Tout a ses avantages et ses inconvénients et c’est bien de pouvoir prendre du recul et de réfléchir à mes amis et collègues.

La Yeeun des Wonder Girls que nous connaissions autrefois s’appellent maintenant Hat:felt. Le nom qui joue sur le mot anglais « heartfelt » (sincère), indique le désir de Yeeun de raconter des histoires sincères à travers la musique.

 

Q: Comment vas-tu récemment ?
Je suis en train de tenir des réunions et de préparer un album tout en enregistrant un (des ?) clip et à peaufiner la chorégraphie.

 

Q: A quoi ressemble une journée normale ?
Je me lève entre 12h et 14h, je déjeune et fais de l’exercice. Ensuite, je vais au studio pour regarder des vidéos Youtube, écouter de la musique et travailler sur le(s ?) clip. Je travaille, je m’entraîne et je dîne. Je retrouve parfois avec des amis pour parler de musique et de films, je regarde parfois un film, puis je dors. Mon heure de coucher est différente puisque je reste généralement jusqu’à 5h ou 6h du matin. Avant de m’endormir, je vais prendre un bain et lis de la poésie.

 

Q: Ton nouvel album sortira en avril. Peux-tu en dire plus ?
« MEINE », qui est sorti l’année dernière, était sur mon histoire personnelle. Je veux que le nouvel album, qui devrait, une nouvelle fois, se composer de 2 chansons, soit des histoires au sujet d’autres personnes. Le titre principal est sur le bonheur et l’excitation de tomber amoureux. Il s’agit de rencontrer quelqu’un avec des goûts similaires, et se rendre compte à quel point l’on se ressemble. Mon livre Harry Potter préféré, le film « Eternal Sunshine Of The Spotless Mind », et mon chiot sont matières pour les paroles. J’ai même ajouté la phrase « J’adore les prunes spongeuses comme un clin d’œil à mon fruit préféré, en même temps que la chanson parle de vide et de solitude.

 

Q: Quelle réaction espéres-tu avec le nouvel album ?
Je veux que tout le monde s’identifie à ce que j’ai ressenti quand j’ai écrit la chanson. Je ressentais cette intense énergie rose tout en travaillant sur la chanson-titre. Je l’ai faite écouter à Hyuna, qui a été impressionné et a dit qu’elle était ravie. Ce sera génial si la réaction est comme ça. Je pense que les deux chansons contiennent des émotions que seules les femmes peuvent ressentir. Je veux faire de la musique féminine que non seulement les hommes aimeront, mais que les femmes peuvent savourer aussi.

 

Q: Que veux-tu partager avec tes homologues féminines ?
Les femmes sont souvent comparées aux fleurs, mais je me considère comme un oiseau. Je m’attends à voir des fleurs, je veux leur dire que nous sommes comme des oiseaux qui volent librement. Ce sont des femmes à la voix douce qui peuvent aussi être très fortes en interne et très intelligentes. J’espère que la pression sur les femmes cessera. Idem la pression sur l’âge. Mes amis masculins au milieu de la trentaine parlent de se marier à 40 ans. J’ai 30 ans maintenant, je me dis déjà: serai-je seule toute ma vie ? Je veux être libre d’une telle pression. La moitié du monde sont des femmes, et si chacune d’entre nous commence à changer d’état d’esprit, les perceptions sociétales ne changeront-elles pas aussi ?

 

Q: Tu as donc 30 ans. Est-ce que tu mets délibérément en évidence la signification de vieillir ?
Je ne suis pas obséder par ça, mais cela me vient parfois à l’esprit. J’étais très anxieuse quand j’avais 29 ans, mais maintenant j’ai hâte d’avoir la trentaine. En atteignant 30 ans, vous êtes censé être plus clair sur ce qui est réalisable, le fossé entre les idéaux et la réalité se rétrécit et la vie est ainsi plus lisse. Lâcher l’avarice était indolore. En tant qu’enfant, je pensais vraiment que je pouvais tout faire. Même quand j’échouais à d’innombrables auditions, je pensais encore: « Je vais faire le tour du monde en tant que chanteuse« . Je n’ai pas retenu mon imagination, mais maintenant je ne rêve plus. Je me rendrais progressivement compte que ce que je pensais être important n’était pas si important après tout.

 

Q: Cette réalité n’est-elle pas triste ?
C’était jusqu’à l’année dernière. Mais maintenant j’apprécie qu’il y a beaucoup de choses que je peux faire sans avoir besoin d’atteindre ce point.

Q: Quel catalyseur récent t’as fait sentir que tu avais changé ?
Je suis une amatrice de sensations fortes qui porte sur la sécurité. Par exemple, je ne fais pas de moto, mais j’aime les manèges. Je suis le type qui aime les sensations fortes avec les consignes de sécurité, le travail sur l’élargissement de ces tampons de protection. Je vais penser: « Dois-je faire de cette façon ou cette façon ? » et je me jette à l’eau. Idem avec mes tatouages et mes piercings aux oreilles, que je n’ai pas essayés avant il y a 2 ans. Mon ancien moi serait étonnée de me voir maintenant. Elle dirait: « C’est quoi ton problème ? » (Rires) Je m’inquiétais au sujet de « Est-ce que je peux faire ceci, est-ce que je peux faire celai, mais aujourd’hui je penserai juste: « Faisons-le ».

 

Q: Te sens-tu plus libérée après t’être débarrassée de l’étiquette Idole-pop ?
Je suis dans une situation très différente maintenant, et ayant atteint 30 ans, je sens que je suis assez vieille pour être responsable de mes actions. Je me sens comme une « vraie adulte » maintenant.

 

Q: Quelle est la première émotion lorsque tu regardes en arrière ta vingtaine ?
C’était amusant ? C’était comme un parc d’attractions. Je conduisais une montagne russe, en courant vers mon but. C’était un moment splendide.

 

Q: Tu ne peux pas répudier Wonder Girls lorsque tu te souviens.
Effectivement. Nous étions ensemble de mes 19 à 29 ans.

 

Q: Parlez-vous du passé lorsque tu rencontres les membres ?
Certaines membres le font beaucoup, d’autres non. Certaines ont bonne mémoire. Sunmi a toujours un souvenir très vif des choses. Comme, « Tu te souviens quand …? », Yubin unni et Hyerim ne sont pas vraiment du type nostalgique. Sohee et moi sommes: « Oh, est-ce arrivé ? ». Donc, quand nous nous réunissons, nous avons tendance à parler davantage de ce que nous faisons maintenant.

 

Q: Quelle est la partie la plus décourageante d’être une chanteuse solo ?
Les membres étaient prêtes à accepter une décision en accord avec la majorité, alors nous avons rapidement résolu les problèmes en tant que groupe. En tant que soliste, le plus dur est que je dois tout décider maintenant. De plus, je dois partager les responsabilités avec les membres de mon équipe, et si quelqu’un est de mauvaise humeur, le reste d’entre nous en souffrira également. Je suis toute seule maintenant, alors je dois contrôler mes émotions.

 

Q: Quelle est la valeur la plus importante dans ta vie ?
Je pensais qu’être honnête était important, mais j’ai hésité un peu à ce sujet. Il m’est soudainement arrivé que le monde a besoin de faussetés pour s’en sortir. Même ainsi, je veux être très honnête avec moi-même. Je pense aussi que les bonnes relations sont la chose la plus importante maintenant. Peu importe ce que je fais, c’est difficile de réussir si je ne m’entends pas bien avec les gens. De plus, je peux apprendre sur eux quand je traverse une mauvaise passe.

 

Q: En tant qu’artiste, quelle est ton aspiration ?
J’aimerai avoir 300 chansons enregistrées en mon nom. Pour ce faire, je dois être plus travailleuse. Je veux aussi jouer autant que possible. Je veux faire 300 concerts en solo.

 

Q: Un défi que tu aimerais essayer en dehors de la musique ?
Je veux apprendre des techniques d’auto-défense après avoir fini mes promotions à venir. (Rires) Dernièrement, j’ai l’impression que je devrais être capable de me défendre en cas d’urgence. Je vais apprendre formellement le « Krav Maga », un système d’auto-défense pour les Israéliennes.

 

Source: Allure Korea
Traduction anglaise: qoxie
Traduction française: Marie @ WGFrance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.