Wonder Girls est un des groupes coréens les plus reconnus mondialement et qui s'est séparé le 10 février 2017 après 10 ans de carrière. Constitué de 6 membres : Sunye, Yeeun, Sunmi, Sohee, Yubin et Hyerim. Avec leurs hits comme Tell Me, So Hot, Nobody, Be My Baby ou encore Why So Lonely, le groupe a conquis l'Asie et a séduit l'Amérique avec plusieurs singles et tournées.

L’ancienne membre des Wonder Girls : Hyerim et son fiancé Shin Min Chul ont parlé de leurs attentes pour l’avenir !
Le couple, qui a rendu public sa relation ce printemps après une relation de sept ans, se mariera le 5 juillet.

Lorsqu’on lui a demandé comment elle se sentait alors qu’elle se préparait pour leur mariage, Hyerim a déclaré: «Chaque jour est un jour heureux pour moi. Après avoir décidé de rendre notre relation publique librement, nous avons reçu tant de bénédictions d’autres personnes et organisons même un mariage. Cela ressemble à un rêve.»

Quant à leurs plans concernant les enfants, Hyerim a répondu: «Nous n’avons pas encore fait de plans concrets, mais j’aimerais avoir une fille et un fils.» Shin Min Chul a répondu: «Idéalement, j’aimerais avoir une fille qui ressemble exactement à Hyerim, mais elle pourrait finir par me ressembler, donc je pense qu’un fils serait mieux.»

L’athlète de Taekwondo a ensuite partagé ses espoirs pour leurs futurs enfants, en commentant: «Il y a de nombreux acteurs comme Jet Li, Bruce Lee et Jackie Chan qui sont devenus des stars de renommée mondiale grâce à leur expérience dans les arts martiaux chinois, mais il n’y a pas encore d’acteurs qui sont devenus mondialement connus grâce au Taekwondo. Si possible, je voudrais devenir une star de cinéma de renommée mondiale avec une formation en Taekwondo.»

Hyerim a également révélé quels couples de célébrités elle considérait comme ses modèles. «Je veux vivre heureuse tout en me chamaillant comme Choi Min Soo et June Kang, et je veux aussi vivre une belle vie qui en faisant un travail significatif comme le bénévolat, tout comme Cha In Pyo et Shin Ae Ra.»

Enfin, Shin Min Chul a parlé de son amour pour sa fiancée. «J’ai une personnalité très rigide, et je suis du genre têtu sur quelque chose jusqu’à la fin», a-t-il expliqué. «Mais je ne peux pas du tout être comme ça en ce qui concerne Hyerim. Même dans les moments où j’ai besoin d’être ferme, je ne peux pas me résoudre à le faire.»

Source: Woman Sense
Traduction anglaise : Soompi
Traduction française : Wonder Girls France

MAGAZINES > 2020 > WOMAN SENSE (JUILLET 2020)

Yubin, ancienne membre des Wonder Girls, est maintenant PDG d’une société de divertissement. [rrr Entertainment]

La chanteuse espère faire rayonner de nouveaux artistes en leur donnant la liberté d’être eux-mêmes

Habituellement, lorsqu’un contrat entre les artistes et l’agence qui les représente prend fin, les deux parties conviennent de soit prolonger leur accord, soit l’artiste trouve une société de divertissement différente avec laquelle travailler ou choisit de se représenter en créant une agence individuelle. Mais lorsque le contrat de l’ancienne membre des Wonder Girls, Yubin, a expiré avec JYP Entertainement le 25 janvier, elle a pris un chemin différent qui nécessitait un peu plus de courage. Yubin a créé une société de divertissement, rrr Entertainment, où elle se représentera non seulement en tant qu’artiste solo, mais découvrira, encouragera et soutiendra d’autres artistes en Corée et à l’étranger.

Une Wonder Girl peut être capable de faire beaucoup de choses. Mais devenir PDG d’une entreprise de divertissement après des années en tant que membre d’un groupe de filles populaire a inquiété beaucoup de ses amis proches et sa famille ont tenté de la persuader de changer d’avis.
 
“Même ma mère a essayé de m’en parler au début”, a déclaré Yubin. Mais la PDG recrue de 32 ans a franchi le pas et dit qu’elle a confiance en sa décision. “Si pas maintenant, alors quand?”
Bien sûr, des soucis tourbillonnaient également autour de sa tête.
 
«Et si je me fait arnaquer par quelqu’un ? Et si j’échouais ? Et si ceci ? Et si cela ? J’avais tellement de soucis avant même de commencer et je n’aimais pas ça», a-t-elle déclaré. “Donc, je suis juste allé de l’avant parce que je ne voulais pas avoir l’impression d’être coincé dans une ornière. Et vous savez, si quelque chose de grave se produit, j’en tirerais des leçons.»

Bien que le troisième EP solo de Yubin après “Start of the End” sortira le 21 mai, lors d’une interview réalisée le 8 mai avec le Korea JoongAng Daily, la chanteuse était plus concentrée sur sa nouvelle société de divertissement et sur son rôle de PDG.
 
«C’est tellement différent. J’ai toujours des papillons dans l’estomac», a déclaré Yubin, alors qu’elle quittait la salle de rédaction Korea JoongAng Daily dans le centre de Séoul. “J’ai eu tellement d’interviews, mais c’était la première pour moi en tant que chef d’entreprise, et non en tant qu’artiste ou [partie de] Wonder Girls. Je dois parler de mes pensées, de mes plans et de mes valeurs pour créer ma propre entreprise de divertissement et comment je veux la diriger. C’est tellement réel maintenant.»
 
Voici des extraits de l’interview.

Q : Cela ne semble pas facile, diriger une entreprise de divertissement et aussi être une artiste. Pourquoi voudriez-vous emprunter cette voie alors que vous pouvez simplement choisir une agence déjà établie pour travailler avec vous? 

Depuis que je suis une jeune fille, j’ai vaguement rêvé de diriger ma propre entreprise. C’est peut-être l’influence de mon père. Il était dans le domaine de l’architecture. Ce rêve s’est réalisé plus tôt que je ne l’avais prévu en raison du timing, je suppose. Beaucoup de choses se passaient dans ma tête à l’approche du jour de l’expiration de mon contrat avec JYP, et comme beaucoup d’autres célébrités, j’ai envisagé de signer un contrat avec une autre agence, ou de renouveler le contrat chez JYP, et j’ai réfléchi aux autres options que j’avais. L’idée de créer une entreprise de divertissement est venue et c’était comme sortir dans la nature en quittant cette zone de confort, mais je voulais quand même essayer et faire quelque chose que je voulais vraiment faire.

Q : Avec la création de l’agece, vous avez acquis le titre de PDG. Comment ressentez-vous ce nouveau rôle ?

Cela fait trois mois que la société a été créée, et certaines personnes m’appellent par ce titre, mais cela semble si étranger encore. Je préfère simplement être appelé par ce quoi les gens se sentent à l’aise. Je n’aime pas les choses qui ne sont pas naturelles. Les titres ne sont pas ce qui est important. Ce que je veux souligner, c’est la date de création de l’entreprise du 10 février. C’était précipité, mais je voulais cette date parce que c’est une journée spéciale pour les Wonder Girls. Bien que j’ai rejoint le groupe un peu plus tard comme Hyerim, c’est le jour où le groupe a fait ses débuts et c’est le jour que nous célébrons chaque année avec nos fans. Je voulais que mon entreprise soit liée aux Wonder Girls.

Q : Pouvez-vous expliquer le nom rrr Entertainment ?

Il signifie «real reconnize real». Ce genre de punchline apparaît beaucoup dans la musique hip hop. Quand je l’ai entendu pour la première fois, je pensais que c’était vraiment cool. En nommant l’entreprise, je voulais qu’elle soit unique. J’aurais pu utiliser mes initiales comme d’autres agences, mais c’était trop courant pour moi. À travers l’entreprise, je veux trouver de vrais bijoux – ils peuvent être des pierres précieuses à l’état brut au début, mais je veux les découvrir, les polir et les laisser reconnaître qui ils sont vraiment et les aider à être eux-mêmes dans le monde. C’est ce que cette société de divertissement fait avec tous les membres du personnel. Nous sommes réels et «le réel reconnaît le réel». J’ai donc nommé l’entreprise en prenant les trois premières lettres de ces mots et en les gardant en minuscules parce que je voulais qu’elle soit lue non pas séparément mais comme «r», comme le mot français qui signifie «le». Je pense que c’est un nom sympa, je dois juste l’expliquer. (rires)

Je veux que l’agence soit un espace où tous ces différents types de personnes se rassemblent et s’amusent.

Q : Est-ce que rrr Entertainment ne représentera que des musiciens ou sera-t-il ouvert à tous ?

L’entreprise n’aura pas de frontières. Nous travaillerons avec des chanteurs, des groupes K-pop, des influenceurs, des comédiens, des mannequins, des YouTubers ou toute personne talentueuse et qui aime faire ce qu’elle fait. Je veux que l’entreprise soit un espace où tous ces différents types de personnes se rassemblent et s’amusent. Je suis également curieuse, donc j’ai essayé et appris beaucoup de choses différentes. Cela m’a fait réaliser qu’elles sont toutes en synergie et m’aident à me développer. Par exemple, apprendre un nouvel instrument de musique m’a aidé lorsque j’essayais de composer une chanson et essayer de composer une chanson m’aide lorsque j’essaye de jouer dans un film. Le jeu d’actrice m’aide à être un meilleur interprète et ainsi de suite. Je pense que s’il y a tous ces différents types de personnes qui sont uniques à leur manière sous un même toit et qu’elles forment une famille, nous pouvons créer une synergie et grandir ensemble pour créer quelque chose de grand.

Q : Vous avez été chez JYP Entertainment pendant longtemps. Je suppose que vous avez beaucoup appris sur la façon de gérer une entreprise de divertissement là-bas.

C’est vrai. Je pense que j’ai vraiment de la chance d’avoir eu l’opportunité de faire mes débuts et de travailler avec une entreprise de divertissement comme JYP. J’ai vraiment beaucoup appris d’une entreprise aussi systématique. À cette époque, il y avait des choses que je ne pouvais pas comprendre, comme pourquoi il y avait tant de procédures de conformation, mais maintenant que j’ai ma propre entreprise, je comprends pourquoi. J’ai vraiment de la chance d’avoir une telle entreprise à modéliser, et le producteur Park Jin-young et le PDG de JYP m’appellent encore de temps en temps pour me donner des conseils.

Q : Puisque vous étiez membre d’un groupe de filles, vous devez être familière avec la réglementation et les directives qui vous sont données par votre agence. Aurez-vous de telles règles pour vos artistes chez rrr Entertainment ?

Tant qu’ils respectent les lois de ce pays et agissent éthiquement et moralement avec bon sens, je veux qu’ils soient aussi libres que possible. En fait, JYP accordait beaucoup de liberté par rapport aux autres agences. Tirant les leçons de cette expérience, je pense que vous ne devriez jamais vous abstenir de la liberté des artistes. Ils doivent expérimenter et ressentir des choses pour exprimer cela à travers la musique, le théâtre, l’art, la performance, etc.

Q : Hyerim est la première artiste de rrr Entertainment, et c’est également une ancienne membre des Wonder Girls. Y a-t-il une raison précise pour laquelle vous avez décidé de la représenter ?

Bien sûr. Quelque part dans mon cœur, je serai toujours désolé pour Hyerim. Je ne suis pas non plus une membre initiale du groupe, mais Hyerim a rejoint les Wonder Girls à notre moment le plus difficile. Je sais ce que ça fait de rejoindre un groupe existant, mais je ne pouvais pas vraiment prendre soin d’elle comme une grande sœur. Je sais qu’elle s’adaptait à sa nouvelle vie en Corée sans sa famille ici, mais j’étais aussi jeune et occupée à faire mes propres expériences et je ne pouvais pas vraiment être là pour elle.
Hyerim, en tant qu’artiste solo, a tellement de choses à montrer, mais parce que nous étions dans un groupe, il n’y avait pas beaucoup d’occasions de les révéler. Comme je l’ai dit plus tôt, elle est ce bijou qui n’a pas encore été entièrement découvert. Son contrat avec JYP a également pris fin, et je sais que d’autres grandes agences peuvent lui apporter des choses que je ne peux pas, mais je connais le mieux Hyerim et je voulais vraiment montrer qui elle était vraiment en la laissant être elle-même via rrr Entertainment.
 
C’est pourquoi je lui ai demandé en premier et elle a accepté ma proposition. La même chose s’applique à tous les autres artistes qui rejoindront par la suite rrr Entertainment. Je veux mettre en valeur leurs charmes et leur style plutôt que de créer quelque chose pour eux. Je veux montrer qui ils sont vraiment à travers l’entreprise. Je pense que les célébrités sont des gens qui sont déjà si charmants à leur manière que les gens veulent leur parler, les rencontrer et sympathiser avec eux. Je ne veux donc pas les envelopper dans du joli papier et mettre un ruban autour. [Je veux les laisser] être vraiment eux-mêmes et les encourager à apprécier ce qu’ils font.

Q : Envisagez-vous de faire venir toutes les anciennes membres des Wonder Girls à rrr Entertainment ?
Oui. Je leur ai dit avant même de créer cette entreprise que nous devrions créer notre propre agence. Je ne savais pas alors que ce serait moi qui l’établirais. Cela n’arrivera pas très bientôt parce que certaines des membres sont encore sous contrat avec d’autres agences, mais le moment venu, je les appellerai et les représenterai. Je ne pense pas qu’elles diraient non, n’est-ce pas ? (rires)

Source : Korea JoongAng Daily
Traduction anglaise : WonderGirls France

«1719 est une compilation de musiques et d’écrits sur des événements qui se sont produits au cours des trois années les plus sombres et les plus cruelles de ma vie. Si vous ne voulez pas d’histoires sombres, vous feriez mieux de fermer le livre.»

C’est un avertissement que Ha: tfelt, plus connu sous le nom de Park Yeeun du groupe Wonder Girls, donne en première page de son livre, «1719», qui accompagne son nouvel album solo du même nom.

Avec un sous-titre, «À propos des moments laissés sous clé», l’œuvre est le premier album solo de Yeeun. Elle a adopté le nom de scène Ha: tfelt tout en étant Yeeun des Wonder Girls.

Le titre fait référence aux années entre 2017 et 2019, une période au cours de laquelle elle a vécu le démantèlement des Wonder Girls et le transfert ultérieur de JYP Entertainment vers une autre agence, Amoeba Culture, ainsi que sa querelle largement médiatisée avec son père biologique.

«C’était une époque où il y avait beaucoup de changements dans ma vie. … Ayant vécu dans la poursuite du succès, j’ai été frappé de scepticisme et de questions sur la raison pour laquelle je dois continuer à vivre. L’album porte ma lutte pour lutter, surmonter ou passer par ce scepticisme et ces questions. Maintenant, je pense que je contrôle à peu près ma vie», a déclaré Ha: tfelt dans une récente interview accordée à l’agence de presse Yonhap et à d’autres médias.

Pour donner plus de contexte à la composition de l’album de 14 pistes, elle a également déposé un livre de contes assorti qui comprend 14 chapitres correspondant à la liste de lecture de l’album de musique. Le nouvel album et le livre seront disponibles jeudi soir.

La playlist comprend deux pistes principales – «Satellite» avec Ash Island et «Sweet Sensation» avec Sole«Life Sucks», «Pluhmm», «Cigar» et «I Wander», créées par le rappeur et producteur Gaeko.

Partant brusquement des numéros aérés et joyeux des Wonder Girls, la musique de Ha: tfelt est autobiographique, contemplative et chargée d’émotions, chantée d’une voix rauque et respirante.

(suite…)

Sunmi a commencé sa carrière musicale avec les Wonder Girls, le groupe de cinq membres féminins de JYP Entertainment, qui a fait ses débuts en 2007 avec le titre «Irony», avant de transformer rapidement ses hits suivants, «Tell Me» et «Nobody», en hymnes nationaux. Deux ans après le début de sa carrière, les Wonder Girls sont devenues le premier groupe K-pop à faire son entrée dans le Billboard Hot 100 avec son single «Nobody», qui a attiré l’oreille, et qui a culminé à 76.

Avec la notoriété grandissante du groupe, Sunmi était une superstar coréenne adolescente, ce qui lui donna une expérience rare d’aller dans de nombreux pays et d’acquérir des connaissances sur l’industrie de la musique aux États-Unis. Peu de temps après, elle décide de développer son propre son en tant qu’artiste solo et, avec le soutien du producteur de JYP, JY Park, une Sunmi beaucoup plus puissante est présentée au monde. Après la sortie de «24 Hours» et de «Full Moon», Sunmi a présenté ses charmes en solo tout en faisant la promotion du single auto-écrit des Wonder Girls, «Why So Lonely», qui était aussi la dernière chanson avant que les membres décident de se séparer, et de quitter la sécurité de JYPe.

Alors qu’elle prépare une tournée mondiale en solo, Sunmi, âgée de 26 ans, aborde ses 12 ans de carrière, ses succès passés et ses projets d’avenir.

Comment vous sentez-vous avec votre première tournée mondiale ?
Je prévois d’organiser des concerts en commençant par l’Amérique du Nord, l’Europe, l’Amérique du Sud et l’Asie. J’en ai toujours rêvé, mais je n’ai pas eu l’occasion [jusqu’à présent]. C’est la même chose que si [mon] rêve était devenu réalité. Cela m’a fait penser que les choses que vous vous dites se réalisent peut-être (rires).

Y a-t-il des performances que vous avez préparées exclusivement pour la tournée ?
Il y a des performances sur les pistes B-side que mes fans coréens n’ont pas pu voir, et il y a aussi des performances où nous avons complètement changé de place. Je pense que les gens seront en mesure de voir divers aspects du thème central et de la fondation de la performance.

Vous avez dit qu’une nouvelle chanson surprise serait publiée au début de votre tournée mondiale.
Le titre de la chanson est «Noir». En français, cela signifie «noir, déprimant et inquiétant». J’étais curieux de savoir comment le «noir» s’applique à notre vie quotidienne dans laquelle nous vivons. Il y a de plus en plus de décès chaque année dus au fait que des personnes prennent des photos et des vidéos dans des endroits dangereux afin d’accroître le nombre de “j’aime” et d'”abonnés”. Pour moi, c’est “noir“. Bien que le noir soit un genre de film (film noir), je n’ai pas voulu définir ce mot dans une catégorie. Je voulais montrer que les problèmes mentionnés ci-dessus pouvaient également être considérés comme noirs.

(suite…)

Sunmi a révélé une histoire intéressante quant à son prochain titre intitulé «Siren» lors de son showcase médiatique pour célébrer la sortie de son nouveau mini album «Warning».

 

La chanteuse est sur le point de conclure sa trilogie, qui a commencé avec la chanson à succès «Gashina» l’année dernière et a continué avec «Heroine» au début de l’année. Son nouveau mini album «Warning» sera son premier album où elle a participé à la création de chaque morceau. Elle a écrit des paroles pour toutes les chansons et a participé à la composition et à la production de certaines afin de mieux refléter sa couleur personnelle en tant qu’artiste.

 

La chanson-titre «Siren» comprend des paroles écrites par Sunmi et a été composée par FRANTSSunmi a révélé qu’elle était à la base considéré comme une chanson-titre pour les Wonder Girls. Elle a expliqué: «Il y a environ deux ou trois ans, lorsque les Wonder Girls faisaient la promotion en tant que groupe, cette chanson était considérée comme une chanson-titre aux côtés de Why So Lonely, et il a été décidé que la chanson ne sonnerait pas aussi bien une fois arrangé pour un groupe, donc je l’ai gardé en espérant qu’un jour viendra pour que je la montre.

 

Sunmi a également parlé de la signification de «Siren», comme elle l’a dit: «Les sirènes sont utilisées pour les avertissements et j’ai aussi été inspirée par les sirènes de la mythologie. Elles sont connues pour être belles mais effrayantes et attirer les marins avec leurs belles voix pour les traîner au fond de l’océan. Les sirènes apparues dans «Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence» étaient également des sirènes (en anglais le sens du terme siren est différent de mermaid mais en français le mot est le même). Je pense que je serai en mesure d’accepter ce concept unique et de l’exprimer correctement.» Elle a ajouté: «La raison pour laquelle les sirènes me sont apparues est qu’elles sont utilisées dans les situations les plus dangereuses. Et l’origine du mot «Siren» est cette figure de sirène. La chanson elle-même a un sens ambigu, alors je voulais utiliser ce mot.»

 

Le titre et les paroles ne sont pas les seules choses dans lesquelles Sunmi a mis beaucoup d’attention. Interrogée sur la chorégraphie de la chanson, Sunmi a déclaré: «Je me suis beaucoup concentrée sur le sujet, car je sais que les gens s’intéressent beaucoup à l’aspect performance de mes chansons.» Elle a continué à dire: «Je me suis concentrée sur ce qui pouvait être le plus attrayant. La chorégraphie comporte de nombreux aspects uniques.»
 

Source: Naver
Traduction anglaise: Soompi
Traduction française: Marie

 

WONDER GIRLS FRANCE . FR © 2021 | THEME & DESIGN BY lannie d.
Hosted by Flaunt Network